Le qui, quoi et pourquoi des arts martiaux chinois

Les arts martiaux chinois sont sans doute parmi les exportations culturelles les plus populaires et les plus réussies de la Chine. Malgré leur popularité généralisée et durable, la compréhension de la plupart des gens des arts martiaux chinois est limitée. Rejoignez-nous pour explorer l'histoire et la culture derrière ces anciennes formes d'autodéfense. 

plusieurs moines chinois en vêtements gris avec des foulards jaunes autour de la taille pratiquant les arts martiaux chinois devant un bâtiment traditionnel chinois

Quels sont les arts martiaux chinois ?

Les arts martiaux chinois sont une collection de centaines de styles de combat différents qui se sont développés au cours des siècles d'histoire chinoise. De nombreux arts martiaux chinois incorporent des concepts philosophiques qui sont intimement liés à Religion chinoise et la philosophie, en particulier taoïsme

En chinois, les termes 功夫 (gōngfū) et 武术 (wǔshù) sont utilisés pour désigner les arts martiaux. Le mot 功夫 (gōngfū) est un terme général qui peut être utilisé pour désigner tout type de compétence. C'est la source du terme anglais « kung fu ». 

武术 (wǔshù), rendu en anglais par wushu, est un terme plus descriptif qui peut littéralement être traduit par « arts militaires » ou « arts martiaux ».

$26.80
Compiled from Bruce Lee’s notes and essays and originally published in 1975, this iconic volume is one of the seminal martial arts guides of its time. The science and philosophy behind the fighting system Lee pioneered himself—jeet kune do—is explained in detail, depicted through hundreds of Lee’s own illustrations.

Buy from Amazon

We earn a commission if you make a purchase, at no additional cost to you. 11/16/2021 22:45 pm EST.

Origines et histoire

Les arts martiaux ont une longue histoire en Chine. Comme le suggère le nom wushu, on pense que les arts martiaux se sont développés en tant que méthodes de combat au corps à corps utilisées par les anciens soldats chinois.

Selon la légende, les arts martiaux ont été introduits en Chine par l'empereur jaune pendant la dynastie Xia (2070 - 1600 avant notre ère). La toute première mention des arts martiaux chinois se produit dans le Annales de printemps et d'automne, une chronique de la cour qui remonte au 5ème siècle avant notre ère.

une ancienne peinture de moines Shaolin pratiquant le kung fu chinois

La première mention des arts martiaux chinois se trouve dans une chronique du 5ème siècle avant notre ère.

Classement des styles d'arts martiaux chinois

Aujourd'hui, il y a des centaines de styles différents des arts martiaux chinois. Divers schémas de classification ont été proposés pour aider à les catégoriser.

Étudiant universitaire américain pratiquant les arts martiaux en Chine avec un instructeur

Interne contre externe

Une façon courante de classer les arts martiaux chinois consiste à les séparer en styles externes (外家拳 wàijiāquán) et en styles internes (内家拳 nèijiāquán). 

Les styles externes se concentrent sur le développement de l'agilité et de la force physique, tandis que les styles internes se concentrent sur la manipulation qi (气 qì) et cultiver le mental et l'esprit. La plupart des idées philosophiques adoptées par le taoïsme sont appliquées par les praticiens des styles d'arts martiaux internes. 

Le style interne le plus populaire d'art martial chinois est le Tai Chi, également appelé Taiji (太极拳 Tàijíquán) tandis que le style le plus célèbre associé au style externe est Shaolin Kung Fu (Shàolín Gōngfū).

La classification interne versus externe est une classification populaire qui est utilisée depuis 1669 CE. Cependant, cela reste quelque peu controversé, certains experts affirmant qu'il n'y a en fait aucune différence entre les deux en raison du fait que chaque style comprend un mélange d'éléments «internes» et «externes». 

un Chinois faisant la démonstration d'un mouvement d'arts martiaux chinois à un groupe d'étudiants américains qui tentent de l'imiter

Les nombreux types d'arts martiaux chinois peuvent être classés en styles internes et externes.

Nord contre Sud

Une autre façon courante de classer les styles d'arts martiaux chinois est par région géographique. Il existe de nombreuses différences notables entre le nord et le sud de la Chine. Non seulement c'est vrai en ce qui concerne la nourriture, les arts, l'architecture et la langue, mais c'est aussi vrai pour les arts martiaux. 

Les arts martiaux du nord de la Chine sont appelés 北派 (běipai) et comprennent des écoles bien connues telles que Baguazhang et Bajiquan. Les styles nordiques sont connus pour incorporer des high kicks et des éléments acrobatiques. Les styles d'arts martiaux du Sud sont appelés 南派 (nánpài) et mettent davantage l'accent sur les bras et mouvements de tout le corps

$17.95
With detailed anatomical drawings, this book precisely illustrates the inner workings of your body during key martial arts moves. Its color drawings, helpful photos and clear text make it easy to identify the specific muscles you need to train for maximum speed, power and accuracy.

Buy from Amazon

We earn a commission if you make a purchase, at no additional cost to you. 11/22/2021 17:45 pm EST.

Autres schémas de classification

Il existe plusieurs autres façons de classer les arts martiaux chinois. Certaines de ces catégories de classification se chevauchent, de sorte qu'un même style peut appartenir à plusieurs catégories. D'autres styles de classification populaires qui sont parfois utilisés sont basés sur la religion, l'histoire et la famille.

À ne pas confondre avec les arts martiaux japonais

Pour un œil non averti, tous les arts martiaux peuvent se ressembler, quel que soit le pays d'origine. En réalité, d'innombrables différences, grandes et petites, existent.

Le Jiu-jitsu, l'un des arts martiaux les plus connus du Japon, est né sur les champs de bataille pendant la période Nara (vers 710-794) et utilisait les compétences et les tactiques de diverses autres disciplines japonaises.

Ses applications ont été conçues autour du combat rapproché et ont mis l'accent sur la parade et la contre-attaque d'armes longues comme des épées ou des lances à l'aide d'un poignard ou d'autres petites armes.

Contrairement au kung-fu chinois, qui mettait l'accent sur les frappes et les coups de pied, le jiu-jitsu utilise des contre-attaques qui conduisent à des lancers et à des verrouillages articulaires.

Le jiu-jitsu japonais, à part entière, est souvent confondu avec le jiu-jitsu brésilien. Nous avons rencontré Tony Debelak, ceinture noire de jiu-jitsu brésilien et propriétaire de Gracie Jiu Jitsu Aurore, pour poser des questions sur les différences.

« Le jiu-jitsu japonais traditionnel, explique Tony, a fait son chemin jusqu'au Brésil, en particulier à Rio de Janeiro, en 1925. Carlos Gracie et ses frères ont appris d'Esai Maeda, un combattant japonais de jiu-jitsu. Helio Gracie, le plus jeune des frères de Carlos, était le plus petit et le plus faible des frères et il avait un problème de santé qui l'empêchait de s'entraîner immédiatement. Ainsi, Helio passait le plus clair de son temps à regarder les leçons enseignées à ses frères aînés.

Tony poursuit : « L'histoire raconte qu'en 1928, Carlos était en retard pour donner un cours, alors son frère Helio s'est intensifié. Mais Helio n'avait jamais pratiqué le jiu-jitsu traditionnel. Il s'est rapidement rendu compte qu'il n'avait pas la force d'exécuter avec succès les techniques japonaises. Il a donc trouvé des moyens de faire fonctionner les techniques en utilisant l'effet de levier, le timing et les mouvements naturels du corps au lieu de la force, de la vitesse et de la coordination. Cette transformation est devenue le fondement du Gracie Jiu-Jitsu, qui s'est répandu à travers le Brésil, prenant plus tard le surnom de jiu-jitsu brésilien.

Cinq styles d'arts martiaux chinois influents

Bien qu'il existe une multitude de styles différents d'arts martiaux chinois, certains sont plus populaires que d'autres. Consultez la liste ci-dessous pour en savoir plus sur cinq des styles les plus courants et les plus influents. 

1. Shaolin Kung Fu

Shaolin Kung Fu (Shàolín Gōngfū) est l'un des styles les plus populaires d'arts martiaux chinois. Considéré comme un « style externe », Shaolin Kung Fu a été développé par des moines au Temple de Shaolin dans la province du Henan. 

Le style Shaolin Kung Fu se distingue par des mouvements rapides et puissants et utilise des armes, notamment des lances et, le plus célèbre, des bâtons. 

Le style Shaolin a une histoire de plus de 1,500 XNUMX ans et aurait été initié par des moines bouddhistes d'Asie centrale. L'un de ces moines, Bodhidharma, est également crédité d'avoir fondé le Chan école du bouddhisme, précurseur du bouddhisme zen japonais moderne. 

Au fil des ans, Shaolin Kung Fu a acquis un statut semi-mythique en Chine à la suite des exploits des « moines soldats » du temple Shaolin. Les moines Shaolin ont soutenu les membres fondateurs de la Tang famille impériale dans leur lutte armée victorieuse pour le trône. Pendant la dynastie Ming, le gouvernement a également enrôlé des moines Shaolin pour lutter contre les multinationales bandes de pirates qui a tourmenté les zones côtières de la Chine avec des raids fréquents. 

Cependant, les moines Shaolin n'ont pas toujours bénéficié du soutien du gouvernement. Pendant la dynastie Qing, leur monastère a même été accusé d'activités anti-Qing et détruit, pour être reconstruit plus tard. 

Aujourd'hui, il existe plus de 1,000 XNUMX sous-styles différents de Shaolin Kung Fu. Diverses écoles d'arts martiaux dans d'autres pays comme le Japon affirment également que leurs origines remontent au style Shaolin. 

deux bâtiments du complexe du temple Shaolin entourés d'arbres et éclairés d'une lueur orange

Le temple Shaolin, dans la province du Henan, est le berceau de l'art martial de renommée mondiale connu sous le nom de Shaolin Kung Fu.

2. Wing Chun

Le Wing Chun (咏春 Yǒngchūn) est un style de kung-fu du sud de la Chine issu du Shaolin Kung Fu. Elle a la particularité d'avoir été fondée par deux femmes, Ng Mui et Yim Wing-chun. 

Le style Wing Chun est connu pour mettre l'accent sur la technique plutôt que sur la force. Ce style demande également aux pratiquants de rester détendus pendant les combats, leur permettant d'atteindre une sorte de « douceur » ou de flexibilité. Cette flexibilité détendue donne aux combattants du Wing Chun une force spéciale qui leur permet de se plier, pas de se casser, tout comme bambou

La légende raconte que le fondateur de Wing Chun, Ng Mui, vivait au temple Shaolin lorsqu'il a été attaqué et détruit par les forces de la dynastie Qing. Survivant à l'attaque, elle s'est enfuie dans la zone frontalière entre le Yunnan et le Sichuan. Là, elle a rencontré une jeune femme nommée Yim Wing-chun qui était la fille d'un marchand de tofu.

$15.69
Wing Chun is the most popular form of Chinese Kung Fu in the world today, with over four million practitioners. With 48 full-color illustrations, this guide will fascinate and educate anyone interested in the martial arts, from beginner to master.

Buy from Amazon

We earn a commission if you make a purchase, at no additional cost to you. 11/16/2021 22:45 pm EST.

 

En apprenant que Yim Wing-chun allait bientôt être mariée de force avec un chef de guerre local, Ng Mui lui a enseigné une version modifiée de Shaolin Kung Fu pour aider Yim à se défendre contre ses avances indésirables. 

Le style a ensuite été repris par les membres d'une troupe d'opéra cantonais appelée Red Boat Opera Group, qui a aidé à diriger un soulèvement populaire contre les Qing au cours des dernières années de la dynastie. 

Ip Man, présenté dans le film à succès éponyme, était un remarquable pratiquant moderne des arts martiaux de style Wing Chun. Il a également enseigné le style Wing Chun à son élève, Bruce Lee, qui allait jouer dans les films de kung-fu bien-aimés de Hong Kong qui ont contribué à rendre les arts martiaux chinois célèbres dans le monde entier. 

un Bruce Lee torse nu dans une pose d'arts martiaux chinois avec des flammes en arrière-plan

Le Wing Chun a été le premier style d'arts martiaux que Bruce Lee a appris.

3. Bajiquan

Le bajiquan (八极拳 bājíquán) est un autre art martial chinois populaire. Il a émergé au XVIIIe siècle et s'appelait à l'origine Baziquan, ou « poing de râteau », en raison de son utilisation caractéristique de frappes rapides vers le bas utilisant des poings partiellement ouverts. 

Son nom complet actuel est 开门八极拳 (kāimén bājíquán), qui peut être traduit grossièrement par « poing ouvert des huit extrêmes ». La partie « porte ouverte » ou « porte ouverte » de ce nom vient de la pratique consistant à écarter les bras de ses adversaires afin de frapper leur corps. 

Le bajiquan présente des mouvements rapides et explosifs, notamment des coups de coude et de poing, et est considéré comme idéal pour les combats à courte portée. 

En tant qu'art martial chinois emblématique, le bajiquan a influencé la culture pop de la Chine et d'autres pays. Il est souvent présenté dans les jeux vidéo japonais, ainsi que dans les mangas et les anime. Bajiquan fait même une apparition dans La matrice and Mortal Kombat: Alliance mortelle.  

scène de combat de Matrix

L'agent Smith, interprété par l'acteur Hugo Weaving, utilise les techniques du Bajiquan dans Matrix.

4. Tai Chi

Tai Chi (太极拳 tàijíquán) est le plus connu des styles d'arts martiaux chinois « internes ». Bien qu'il soit le plus souvent pratiqué aujourd'hui comme une forme d'exercice méditative et douce, il a également ses racines dans les arts martiaux et a été développé à l'origine comme une forme d'autodéfense. 

Le Tai Chi est parfois appelé « boxe de l'ombre ». Bien que la plupart des gens pensent que le Tai Chi est composé de mouvements lents, il existe plusieurs styles qui incluent des éléments plus rapides. 

Comme beaucoup d'autres formes d'arts martiaux chinois, le Tai Chi est intimement lié aux systèmes de croyance traditionnels chinois, notamment le bouddhisme, le taoïsme et le confucianisme. 

La philosophie centrale du Tai Chi est liée au concept taoïste du yin (阴 yīn) et du yang (阳 yáng). Dans la métaphysique taoïste traditionnelle, on dit que le yin est une force féminine sombre et douce tandis que le yang est une force masculine dure et brillante. Ensemble, ces deux forces forment l'univers, et il est important de rechercher un équilibre entre elles.

photo recadrée montrant le torse et la partie supérieure d'un pratiquant de tai-chi vêtu de blanc faisant une pose d'arts martiaux avec un champ vert en arrière-plan

Le Tai Chi est enraciné dans l'ancienne philosophie taoïste.

En Tai Chi, les pratiquants s'efforcent de maintenir les forces yin et yang en constante évolution afin que deux forces de force égale ne soient jamais utilisées l'une contre l'autre. L'utilisation d'une force dure contre une autre force dure ne peut qu'entraîner une impasse. Ainsi, en Tai Chi, la dureté doit s'accompagner de douceur, et vice versa. 

Les origines exactes du Tai Chi ne sont pas claires, certains historiens affirmant qu'il est originaire d'un moine taoïste du XIIe siècle, tandis que d'autres soutiennent que ses origines sont beaucoup plus récentes. 

Aujourd'hui, le Tai Chi est connu à la fois en Chine et dans le monde pour ses nombreux bienfaits pour la santé scientifiquement prouvés. La célèbre clinique Mayo a même recommande le Tai Chi comme un excellent moyen de réduire en douceur le stress et l'anxiété. 

un instructeur d'arts martiaux chinois démontrant une pose de tai-chi alors que les étudiants le regardent et le copient

Les étudiants modernes de Tai Chi, comme ces étudiants CLI, peuvent bénéficier des nombreux avantages pour la santé scientifiquement prouvés de cet ancien art martial.

5. Baguazhang

Comme le Tai Chi, le Baguazhang (八卦掌 bāguàzhǎng) est considéré comme un art martial de « style interne ». Sa philosophie s'inspire fortement des concepts taoïstes comme le yin et le yang et il tire même son nom des trigrammes taoïstes, ou bagua

Dong Haichuan est crédité d'avoir fondé ce style dans la première moitié du 19ème siècle en synthétisant des techniques d'arts martiaux qu'il a apprises des pratiquants taoïstes et bouddhistes qu'il a rencontrés lors de ses voyages dans la Chine rurale. 

La caractéristique la plus distinctive du style Baguazhang est son utilisation de la marche circulaire. Les pratiquants se déplacent selon un schéma circulaire tout en effectuant les différents mouvements associés à ce style, qui sont assez divers et comprennent un mélange de frappes, de lancers, de coups de pied et de mouvements de grappling. 

Baguazhang est également connu pour son utilisation d'un large éventail d'armes, y compris de grandes épées larges distinctives. Il est intéressant de noter que ce style serait particulièrement efficace lors des combats contre plusieurs adversaires. 

YouTube vidéo

Une fenêtre sur la culture chinoise

En raison de leurs liens avec la philosophie, la religion et l'histoire chinoises, les arts martiaux chinois offrent une fenêtre fascinante sur la culture traditionnelle chinoise.

L'une des meilleures façons de comprendre la Chine, la culture chinoise et les arts martiaux chinois est de les expérimenter par vous-même. Nous vous invitons à rejoignez-nous à Guilin faire l'expérience de la Chine par le biais d'une immersion linguistique et culturelle complète. 

silhouette d'une fille faisant un coup de pied de kung fu sur une plage au crépuscule

L'étude des arts martiaux chinois est un excellent moyen d'acquérir une meilleure compréhension de la culture chinoise.

Vocabulaire des arts martiaux chinois

HànzìPīnyīnDefinition
功夫gōngfūkung fu; martial arts; skill
武术wǔshùwushu; martial arts
外家拳wàijiāquánexternal style (of Chinese martial arts)
内家拳nèijiāquáninternal style (of Chinese martial arts)
qi; vital energy
北派běipàinorthern school/style (of Chinese martial arts)
南派nánpàisouthern school/style (of Chinese martial arts)
少林功夫Shàolín GōngfūShaolin Kung Fu
咏春YǒngchūnWing Chun
八极拳BājíquánBajiquan
太极拳TàijíquánTai Chi
yīnyin; a dark, female force
yángyang; a bright, male force
八卦掌BāguàzhǎngBaguazhang

Leçon d'essai gratuite de 30 minutes

Leçon d'essai gratuite de 30 minutes

Continuer l'exploration