L'arbre généalogique chinois, expliqué

La Chine est l'une des sociétés les plus familiales au monde. Cette croyance en l'importance de la famille se reflète clairement dans la langue chinoise, qui contient divers termes d'adresse pour les membres de la famille en fonction de leur âge, de leur sexe et d'autres facteurs. Consultez cet article pour apprendre le vocabulaire, la grammaire et les connaissances culturelles liées à l'arbre généalogique chinois.

Examiner la famille dans la culture chinoise

Nuancées et percutantes, les conventions familiales ont à la fois perduré et changé au cours de l'histoire chinoise. Afin de comprendre l'ensemble notoirement complexe de règles de vocabulaire et de grammaire chinoises liées à l'arbre généalogique chinois, appelé 家谱 (jiāpǔ) en mandarin, il est important de comprendre d'abord le rôle de la famille dans la culture et la société chinoises.

Le confucianisme, l'ancien système de croyances de la Chine

La plupart des étudiants qui tentent de comprendre la culture traditionnelle chinoise se tourneront d'abord vers Confucianisme, l'école de pensée fondée par le philosophe et éducateur le plus influent de Chine, 孔子 (Kǒngzǐ ; Confucius), qui a vécu au cours des VIe-Ve siècles avant notre ère.

Propagée par ses disciples au cours des siècles suivants, l'idéologie confucéenne reposait sur un ensemble de vertus et de morales (伦理 lúnlǐ). Selon les croyances confucéennes, la famille est la base de toute organisation sociale.

Confucius a soutenu qu'une hiérarchie claire du pouvoir et une répartition des rôles au sein de l'unité familiale conduiraient à l'harmonie familiale, qui, à son tour, créerait la stabilité et la paix au sein des communautés et des nations.

Confucius a souligné l'importance de la famille comme fondement d'une société harmonieuse.

L'obéissance familiale et l'importance des hiérarchies

Dans la Chine ancienne, il était particulièrement courant pour les familles nombreuses et élargies composées de plusieurs générations de vivre ensemble sous un même toit. Les structures hiérarchiques au sein des familles étaient centrées autour du concept de 孝顺 (xiàoshun). Ce concept, souvent traduit par « piété filiale », est un pilier du code moral chinois traditionnel qui englobe le dévouement à la famille, l'obéissance aux anciens et le culte des ancêtres.

Guidés par les précédents confucéens, les membres des jeunes générations devaient obéir à la parole de leurs parents sans poser de questions, consulter les aînés avant de prendre des décisions importantes et rester dévoués au service de leurs parents tout au long de leur vieillesse.

Les hiérarchies familiales chinoises conventionnelles donnaient également du pouvoir aux maris et aux pères, auxquels les femmes et les enfants devaient obéir inconditionnellement.

Selon le confucianisme, il était essentiel que les membres de la famille remplissent leurs devoirs et adhèrent à la dynamique de pouvoir des relations familiales prescrites (telles que celles du père-fils, du mari-femme et de l'aîné-jeune) sur lesquelles reposent des hiérarchies familiales harmonieuses et des sociétés efficaces seraient construites.

Cet accent confucéen sur la hiérarchie et les rôles se reflète dans la manière très précise dont les parents sont classés en utilisant différents noms en chinois (voir la section sur la façon de parler des membres de la famille en chinois ci-dessous).

Une vieille dame chinoise parle à sa petite fille

Les idées confucéennes sur l'importance de rôles et de relations familiaux clairement définis perdurent dans l'ensemble complexe de termes utilisés pour décrire les membres de la famille dans la Chine moderne.

Rôles de genre traditionnels

Les arbres généalogiques chinois suivaient traditionnellement une structure patrilinéaire dans laquelle les lignées étaient maintenues par des héritiers mâles. Les enfants héritaient de l'appartenance à la famille de leur père et on croyait que seuls les fils pouvaient continuer la lignée de leur famille.

Lorsqu'une femme se mariait dans la Chine ancienne, elle s'éloignait à la fois littéralement et symboliquement de sa propre famille en emménageant dans la maison de son mari. Cette tradition se reflète dans le langage genré qui est encore utilisé pour décrire le processus du mariage en Chine aujourd'hui.

Lorsqu'on parle d'une femme qui se marie, l'expression 嫁出去 (jià chūqù) est utilisée. Cette phrase peut être littéralement traduite par « marier une fille hors/hors. » Parler du mariage de cette manière met clairement l'accent sur l'idée traditionnelle selon laquelle les femmes quittent leur propre famille et font partie du clan de leurs maris après leurs mariages.

Fait intéressant, lorsqu'on parle d'un homme qui se marie, un verbe chinois distinct, 娶 (qǔ), est utilisé. Ce caractère est composé du verbe 取 (qǔ ; prendre ; obtenir ; chercher) et du caractère 女 (nǚ), impliquant l'acte d'acquérir une femme par le mariage.

L'idée que les femmes deviennent membres de la famille de leur mari lors du mariage est ancrée dans la langue chinoise.

Toujours responsable d'honorer les ancêtres de la lignée de son propre père, selon rôles de genre traditionnels, une femme mariée appartenait au clan de son mari et était obligée de prendre soin de sa belle-famille et de la servir.

Étant donné que les lignées pouvaient être maintenues et que les parents seraient pris en charge dans leur vieillesse s'ils donnaient naissance à des successeurs masculins, avoir des fils était considéré comme un investissement utile dans la Chine ancienne.

L'importance des lignées masculines dans les familles chinoises traditionnelles a progressivement donné naissance à un phénomène genré commun connu en chinois sous le nom de 重男轻女 (zhòngnán-qīngnǚ), qui fait référence à une préférence historique pour les fils par rapport aux filles. Bien que cette attitude ne soit plus la norme pour de nombreuses familles chinoises, ses effets peuvent encore être vu en Chine aujourd'hui.

La différence entre les membres de la famille qui se sont mariés de l'extérieur (c'est-à-dire ceux du côté maternel) et ceux qui appartiennent à la lignée familiale patrilinéaire principale (c'est-à-dire ceux du côté paternel) est très évidente dans le vocabulaire chinois utilisé pour décrire parents et seront discutés plus en détail dans la section vocabulaire de cet article.

Malgré une préférence persistante pour les fils dans certaines familles, les rôles sexuels traditionnels chinois évoluent rapidement, en particulier dans les grandes villes.

La famille chinoise moderne

Bien qu'ils ne dictent plus les normes sociales aussi strictement qu'autrefois, de nombreuses valeurs confucéennes qui gouvernaient la Chine pré-moderne sont encore visibles dans la vie familiale chinoise contemporaine.

La notion de 孝顺 (xiàoshun ; piété filiale), par exemple, est toujours considérée comme extrêmement importante, de nombreux enfants étant censés prendre soin de leurs parents et vivre près de leurs parents tout au long de leur vie adulte afin de transmettre gratitude et respect. Il est également courant que les familles élargies vivent ensemble et entretiennent des relations étroites, même si leurs liens de parenté sont éloignés.

Alimenté par le principe de l'harmonie familiale, le mariage est également un rite de passage essentiel pour la plupart des familles modernes, de nombreux jeunes chinois se sentant contraints de se marier avant un certain âge. Cependant, cette norme évolue lentement en raison de la montée de l'individualisme, ainsi que des opportunités croissantes de mobilité ascendante et d'avancement économique.

Malgré ces changements récents, l'accent mis sur la famille reste peut-être la plus importante de toutes les valeurs culturelles chinoises.

Portrait d'une famille chinoise

La piété filiale reste une valeur extrêmement importante dans la Chine moderne.

Comment parler des membres de la famille en chinois

Parce que les relations familiales sont considérées comme des liens essentiels au sein de la société chinoise, il n'est pas surprenant que les conditions d'adresse des membres de la famille soient à la fois réfléchies et complexes.

En anglais, nous prenons en compte la génération, et souvent le sexe, pour décider comment appeler les membres de notre famille. Cependant, nous n'avons pas tendance à avoir des mots différents pour les parents maternels et paternels.

Par exemple, que vous parliez de la sœur aînée de votre mère ou de la sœur cadette de votre père, il est toujours approprié d'appeler la sœur de l'un des parents comme « tante », quelle que soit la nature exacte de votre relation. En chinois, en revanche, il existe de nombreux mots différents pour «tante» qui changent en fonction de divers facteurs.

Lorsqu'on parle des membres de son arbre généalogique en chinois, il est important de clarifier le plus clairement possible la parenté et les liens du sang. En plus du sexe et de la génération, des considérations telles que la lignée maternelle par rapport à la lignée paternelle, le mariage par rapport aux relations de sang et l'âge relatif doivent toutes être prises en compte.

En Chine, s'adresser correctement aux membres de la famille est considéré comme un signe de respect. A l'inverse, utiliser un terme d'adresse incorrect peut être considéré comme très irrespectueux.

Les étudiants de langue chinoise doivent faire particulièrement attention à apprendre les formes correctes d'adresse pour les membres de la famille car ces termes sont extrêmement importants en Chine.

Parler de la famille immédiate en chinois

Commençons par apprendre les termes d'adresse pour l'unité familiale de base. Heureusement, ceux-ci sont relativement simples en mandarin.

Vocabulaire pour la famille immédiate

汉字PīnyīnEnglish
母亲mǔqinmother (formal)
妈妈māmamom (informal)
父亲fùqinfather (formal)
爸爸bàbadad (informal)
妻子qīziwife (formal)
老婆lǎopowife (informal)
丈夫zhàngfuhusband (formal)
老公lǎogōnghusband (informal)
哥哥gēgeolder brother
姐姐jiějieolder sister
弟弟dìdiyounger brother
妹妹mèimeiyounger sister
儿子érzison
女儿nǚ'érdaughter

Parler de la famille élargie en chinois

En ce qui concerne les membres de la famille élargie, souvent appelés 亲戚 (qīnqi ; parents) en chinois, les choses commencent à devenir un peu plus complexes. Nous avons classé les mots de vocabulaire pour désigner les membres de la famille élargie selon la génération.

Passons d'abord en revue les aînés de la famille, c'est-à-dire les grands-parents et ceux de la génération des grands-parents, comme les belles-mères et les beaux-pères.

Vocabulaire pour les grands-parents et les parents âgés

汉字PīnyīnEnglish
奶奶nǎinaipaternal grandmother
爷爷yéyepaternal grandfather
外婆wàipómaternal grandmother
外公wàigōngmaternal grandfather
公公gōnggonghusband's father (father-in-law)
岳父yuèfùwife's father (father-in-law)
婆婆pópohusband's mother (mother-in-law)
岳母yuèmǔwife's mother (mother-in-law)

Comme nous l'avons vu plus haut dans cet article, les femmes de la Chine traditionnelle étaient considérées comme quittant leur propre famille et rejoignant la famille de leur mari par le processus du mariage, une attitude reflétée dans l'expression 嫁出去 (jià chūqù; se marier).

Ce concept culturel peut être vu dans les termes d'adresse utilisés pour les grands-parents tels que 外婆 (wàipó ; grand-mère maternelle) et 外公 (wàigōng ; grand-père maternel). Dans ces mots chinois, le caractère 外 (wài), signifiant « dehors », est utilisé pour désigner les grands-parents maternels.

Cette utilisation de 外 (wài) met en évidence l'idée que les parents maternels n'appartiennent à la famille que par le mariage au lieu d'appartenir à la famille interne, patrilinéaire. Ceci est un exemple de la façon dont les valeurs familiales traditionnelles chinoises et les idées sur les relations entre les sexes se reflètent dans la langue elle-même.

Passons ensuite aux tantes et aux oncles, où les termes d'adresse peuvent être notoirement déroutants :

Vocabulaire pour tantes et oncles

汉字PīnyīnEnglish
伯伯bóbodad's older brother
叔叔shūshudad's younger brother
姑夫gūfudad's older sister's husband
姑夫gūfudad's younger sister's husband
舅舅jiùjiumom's older or younger brother
姑妈gūmādad's older sister
姑姑gūgudad's younger sister
伯母bómǔdad's older brother's wife
婶婶shěnshendad's younger brother's wife
姨妈yímāmom's older sister
阿姨āyímom's younger sister
舅母jiùmumom's brother's wife
姐夫jiěfuolder sister's husband
妹夫mèifuyounger sister's husband
嫂子sǎoziolder brother's wife
弟妹 / 弟妇dìmèi / dìfùyounger brother's wife

Notez que bien que La politique chinoise de l'enfant unique, qui était en vigueur de 1979 à 2016, signifie que de nombreuses familles n'ont pas aujourd'hui plusieurs enfants ou frères et sœurs, il est toujours possible que vous rencontriez une famille avec quelques frères et sœurs.

Afin de différencier plusieurs tantes et oncles de même statut, les locuteurs chinois ajoutent souvent 大 (dà),二 (èr),三 (sān), et ainsi de suite devant le terme d'adresse. Par exemple, 二姨 (èr yí), ferait référence à la deuxième sœur aînée de la famille de maman.

Apprenons ensuite à nous adresser aux cousins ​​en chinois :

Vocabulaire pour cousins

汉字PīnyīnEnglish
堂兄tángxiōngolder male cousin on dad's side
堂弟tángdìyounger male cousin on dad's side
堂姐tángjiěolder female cousin on dad's side
堂妹tángmèiyounger female cousin on dad's side
表哥biǎogēolder male cousin on mom's side; sometimes also older male child of dad's sister
表弟biǎodìyounger male cousin on mom's side; sometimes also younger male child of dad's sister
表姐biǎojiěolder female cousin on mom's side; sometimes also older female child of dad's sister
表妹biǎomèiyounger female cousin on mom's side; sometimes also younger female child of dad's sister

Dans la liste de vocabulaire ci-dessus, vous trouverez que 堂 (táng) est utilisé pour les cousins ​​du côté paternel, tandis que 表 (biǎo) fait référence aux cousins ​​du côté maternel. Notez que, selon la famille et la région spécifiques, 表 (biǎo) est parfois utilisé pour désigner les enfants des femmes du côté paternel, au lieu de 堂 (táng). Cela constitue un autre exemple de la façon dont les principes chinois traditionnels, qui différenciaient historiquement les lignées matrilinéaires et patrilinéaires, se reflètent dans la langue vernaculaire moderne.

Malgré les variations détaillées des termes d'adresse utilisés pour les cousins, sachez qu'il est courant d'entendre des Chinois, en particulier des enfants ou de jeunes adultes, désigner leurs cousins ​​comme leurs frères ou sœurs en utilisant les termes 哥哥 (gēge ),弟弟 (dìdi),妹妹 (mèimei) ou 姐姐 (jiějie), selon leur âge relatif et leur sexe.

Cette pratique est probablement un autre effet de la politique de l'enfant unique, qui a conduit à des relations de cousins ​​remplaçant les liens de fratrie pour les enfants uniques. C'est peut-être aussi une démonstration de l'accent mis par la Chine sur l'unité familiale, un vestige du passé dans lequel les familles élargies vivaient habituellement ensemble comme un seul foyer.

En chinois, les nièces et les neveux sont également désignés selon le sexe, ainsi que leur position du côté paternel par rapport au côté maternel de l'arbre généalogique chinois :

Vocabulaire pour nièces et neveux

汉字PīnyīnEnglish
侄女zhínǚbrother's daughter
外甥女wàishengnǚsister's daughter
侄子zhízibrother's son
外甥wàishengsister's son

Notez l'utilisation du caractère 外 (wài ; extérieur) pour désigner les nièces et les neveux qui appartiennent à la famille de sa sœur.

Vous vous sentez dépassé par toutes les façons de vous adresser aux membres de votre famille en mandarin ? Regardez cette vidéo pour une explication claire et complète de l'arbre généalogique chinois complet :

YouTube vidéo

Note sur les dialectes chinois

En plus du chinois mandarin, ou putonghua, la Chine abrite également divers dialectes régionaux qui sont parlées dans tout le pays. Selon l'endroit où vous étudiez, vous pouvez rencontrer des termes supplémentaires pour vous adresser aux membres de la famille en plus de ceux mentionnés ci-dessus.

Bien que cela puisse être déroutant pour certains étudiants, n'oubliez pas que plus vous connaissez de termes régionaux, plus votre chinois sonnera authentique.

Néanmoins, comme la plupart des gens en Chine comprennent le mandarin, qu'ils parlent ou non un dialecte local, vous serez bien préparé à parler des membres de la famille avec n'importe quel locuteur natif chinois en utilisant les mots de vocabulaire ci-dessus.

YouTube vidéo

Grammaire pour parler des membres de la famille

Maintenant que vous avez appris les noms des membres chinois de la famille, assurez-vous de comprendre comment les utiliser en consultant ces Grammaire chinoise structures pour présenter et discuter des membres de votre famille en chinois.

Le premier modèle de phrase de base que presque tous les étudiants débutants en chinois apprennent au début de leurs études est le suivant :

我 (wǒ; je, moi) + 有 (yǒu; avoir) + (nombre de) + 个 (gè; commun mot de mesure) + (type de membre de la famille).

Ce modèle de phrase, qui est l'équivalent de « j'ai + nombre + type de membre de la famille » en anglais, est utilisé pour présenter le nombre et le type de membres de la famille que vous avez. Par exemple :

 

我 有 两个 妹妹.

Wǒ yǒu liǎng gè mèimei.

J'ai deux soeurs plus jeunes.

 

我 有 一个 哥哥 和 一个 弟弟.

Wǒ yǒu yī gè gēgē hé yī gè dìdi.

J'ai un frère aîné et un frère cadet.

 

Un autre modèle de phrase courant lié aux membres de la famille est :

他/她 (tā ; il/elle) + 是 (shì ; est) + 我的 (wǒ de ; mon) + (adresse d'un membre de la famille).

Cette phrase se traduit par « Il/elle est mon + type de membre de la famille » et est un moyen utile de présenter un parent lors d'activités telles que regarder des photos ou discuter de votre arbre généalogique. Par exemple :

 

他 是 我 的 侄子.

Tā shì wǒ de zhízi.

C'est le fils (ou neveu) de mon frère

 

她 是 我 的 伯母.

Tā shì wǒ de bómǔ.

C'est la femme (ou la tante) du frère aîné de mon père.

 

Bien qu'ils puissent sembler difficiles au début, ces mots de l'arbre généalogique chinois deviendront rapidement un élément de base de votre vocabulaire une fois que vous commencerez à pratiquer. La meilleure façon de bien les apprendre est de développer votre expérience de conversation et votre compréhension culturelle en discuter avec des locuteurs natifs or passer du temps en Chine.

N'oubliez pas qu'en tant qu'étudiant en langues, connaître la bonne façon de désigner vos parents éloignés, vos nouveaux beaux-parents et/ou les membres de la famille d'amis chinois démontre votre respect pour la culture chinoise, votre caractère exceptionnel en tant qu'apprenant et votre engagement à parvenir à une compréhension authentique du monde qui vous entoure.加油!

Vivre dans une famille d'accueil en Chine est l'un des meilleurs moyens de se familiariser avec le vocabulaire chinois lié à la famille.

Vocabulaire chinois de la famille

汉字PīnyīnEnglish
家谱jiāpǔfamily tree; geneolagy
社会shèhuìsociety
伦理lúnlǐethics
孔子KǒngzǐConfucius
儒家思想RújiāsīxiǎngConfucianism
家庭jiātíngfamily tree; household
和睦hémùharmonious
祖先zǔxiānancestors
长辈zhǎngbèielders
孝顺xiàoshunfamily obedience; filial piety
辈分bèifenposition in the family hierarchy
父系fùxìpatrilineal
尊敬zūnjìngto respect; to revere
重男轻女zhòngnán-qīngnǚpreference for sons over daughters
血统xuètǒngblood relationship
姻亲yīnqīnin-laws
家庭主义jiātíngzhǔyìfamily-centrism
个人主义gèrénzhǔyìindividualism
直系亲属zhíxì qīnshǔnext of kin
亲戚qīnqia relative
嫁 / 嫁 出去jià / jià chūqùto marry (of a woman; lit. to marry out)
to marry (of a man; lit. to take a wife)

Leçon d'essai gratuite de 30 minutes

Leçon d'essai gratuite de 30 minutes

Continuer l'exploration